• Concours photos

    Comme chaque année, le club organise un concours photos. Onze sont sélectionnées et se retrouvent dans le calendrier de l’année suivante.
    Nous remercions les participants. De magnifiques 21 Turbo pour 2015.



  • Visite de l’usine Renault de Sandouville 2014

    Après avoir fait un rassemblement à quelques kilomètres de l’usine nous sommes entrés en convoi de 16 voitures. La 17ème arrivera un peu plus tard.
    Là, un responsable du Service Communication nous a fait stationner sur le lieu de passage des employés afin qu’ils puissent approcher nos montures. Il faut reconnaître que ça n’a pas déclenché d’attroupement de fans. En effet la population des employés étant plutôt jeune, cette génération de voitures leur était un peu inconnue … (ils ne savent pas ce qu’ils ont raté !). De plus les cars de ramassage des employés n’attendent pas très longtemps sur le parking.
    Bref, le Service Com nous a convié à un buffet d’entrées/desserts et boissons dans l’espace réservé à cet effet. Ca nous a permis de discuter et de reprendre des forces avant la visite de l’usine. L’heure de la visite approchant, nous sommes invités à nous équiper avec les équipements de sécurité obligatoires (gilet jaune, casquette coquée (mais pas coquette du tout), coques pour chaussures, lunettes de protection et enfin système d’écoute pour les commentaires de l’organisateur.
    L’usine de Sandouville a 50 ans et a été transformée plusieurs fois au gré des productions. Sachant que nos 21 ont été fabriquées ici, il y a à peine quelques mois, je vous demande un moment de recueillement s’il vous plaît… L’instant est émouvant. L’usine possède plusieurs lignes de production VL (Véhicules Légers tels que « Laguna » par exemple) et VU (Véhicule Utilitaires tels que « Trafic ». La visite de l’usine proprement dite consiste à côtoyer quelques étapes du processus de fabrication du « Trafic » car la ligne de production des « Laguna » ne fonctionne pas l’après midi en ce moment. Dommage on aurait sans doute préféré une berline à un utilitaire, mais bon, c’est déjà bien. De toutes les façons, les principes restent les mêmes. Nous ne pourrons pas tout voir bien entendu mais à la fin nous aurons retenu les principales phases de la fabrication. Certaines pièces de tôlerie (emboutissage, formage, soudage) des véhicule utilitaires « Trafic » et son pendant pour Opel sont fabriquées sur le site de Sandouville, au rez de chaussée. Eh oui Renault fabrique aussi pour les Allemands sur la même ligne de production, comme quoi il faut faire attention aux idées reçues … Les chassis sont traités par cataphorèse (Oh la chance !). Sandouville reçoit les autres pièces et sous-ensembles, soit de ses sous-traitants, soit des autres unités de production Renault, voire de partenaires. Sans être formellement interdites, les photos ne sont pas encouragées et en particulier il est interdit de photographier les personnes sur leur lieu de travail pour des raisons de droit à l’image. En conséquence vous verrez peu de photos des installations. Au premier étage, entièrement réaménagé et relooké, nous sommes envahis de robots Kuka qui robotent à tout va. Certaines tâches sont entièrement automatisées, d’autres simplement assistées et les postes de travail ont manifestement bénéficié d’études ergonomiques poussées afin d’améliorer le confort des opérateurs … et la rentabilité de l’entreprise. A certains endroits on peut même se permettre d’écouter de la musique en travaillant. Les différents postes de la ligne de production sont alimentés en matière première (pièces, sous-ensembles, boulonnerie, etc) par des chariots électriques classiques voire par des chariots automatiques guidés par des signalisations au sol lues par une caméra. La ligne de production du « Trafic » mesure environ 600 m de long et possède des secteurs à différentes hauteurs adaptés à la tâche à réaliser par les opérateurs. Notons que sur la même ligne les véhicules sont produits indifféremment quels que soient leurs couleurs, options, niveaux d’équipement et marque (Renault et Opel en l’occurrence). L’ordonnancement de la ligne de production dépend en effet des commandes fermes et on fabrique à la chaîne. Ce qui veut dire qu’à chaque instant tous les postes de travail opérateur sont synchronisés avec la production afin de disposer de tous les éléments à monter sur le véhicule présenté. Chaque véhicule produit correspond à une commande et il n’y a pas de production pour stockage. Le contrôle qualité s’exerce directement sur la ligne de production et aucun véhicule n’y échappe. A la fin de la ligne de production, les utilitaires retrouvet la terre ferme et chaque véhicule fait un petit parcours sur une piste de vérification spécifique avant d’être déclaré bon pour le service.
    Au bout de 2H 1/4 nous en avons fini de la visite, ma fois très intéressante, et nous revenons au point de départ afin de nous débarrasser de nos équipements de visiteurs.



  • Assemblée générale du 30 Mai 2014

    C’est dans les locaux du circuit de La Châtre que s’est tenue l’assemblée générale du club.

    En présence des membres, un nouveau bureau a été réélu pour une période de 3 ans.

    Membre du bureau : Gilles Coucaud

    Secrétaire : Jean Marie Faure

    Trésorier : Alain Douilhet

    Vice président : Jérôme Poulain

    Présidente : Fabienne Bigler

    Assemblée générale 2014

     

     

     

     

     

     

    Nous remercions les membres présents